Amis d'Uxellodunum  

Le siège d'Uxellodunum d'après les textes antiques...

LE TEXT DE FRONTIN SUR UXELLODUNUM

L'auteur et son œuvre

Sextus Julius Frontinius vécut sous les règnes de Vespasien, de Titus, de Domitien, de Nerva et de Trajan. D'origine patricienne, il était en l'an 70 après J.-C. prêteur à Rome, mais se démit de cette charge en faveur de Domitien-César. Cinq ans après, il fut envoyé en Grande-Bretagne. A la tête de l'armée romaine, il vainquit le peuple puissant et aguerri des Silures. Consul pour la seconde fois en 97, il fut, l'année suivante, nommé par l'empereur Nerva surintendant des eaux et aqueducs de Rome. Il conserva cette charge sous Trajan, avec lequel il fut consul pour la troisième fois. Il fut ensuite nommé augure, et mourut un an après, en l'an 101.

On a de Frontin, en plus de son Commentaire sur les eaux et aqueducs de Rome et de son petit traité sur l'agriculture et les limites, un ouvrage sur les Stratagèmes de Guerre. On retrouve dans ces ouvrages le général et l'administrateur.

Le passage sur Uxellodunum est tiré des Stratagème de Guerre. Cet ouvrage, écrit à la fin du premier siècle de notre ère, fait seulement une brève allusion à la bataille d'Uxellodunum. Sous le titre : De fluminum deriuatione et uitiatione aquarum (de la dérivation des cours d'eau et de l'empoisonnement des eaux). Il donne, outre l'exemple de César à Uxellodunum, trois exemples de privation d'eau par dérivation de rivière, un par rupture d'aqueduc, une inondation de l'armée ennemie par dérivation d'un cours d'eau, aucun exemple d'empoisonnement.

Le Texte de Frontin(33)

Traduction

C. Caesar in Gallia Cadurcorum ciuitatem amne cinctam et fontibus abundantem ad inopiam aquae redegit, cum fontes cuniculis auertisset, et fluminis usum per sagittarios arcuisset.

Une ville des Cadurques était entourée par un cours d'eau et bien pourvue de sources. César la réduisit à manquer totalement d'eau, en détournant les sources par des souterrains, et en empêchant par des archers l'utilisation de l'eau courante.

Valeur du texte de Frontin

Le récit est approximatif. Frontin n'indique même pas le nom de la place forte. Il dit seulement - une ville des Cadurques. Il mentionne plusieurs sources, alors que Hirtius précise bien qu'il n'y en avait qu'une - en un seul lieu. Il parle d'archers et des souterrains, mais pas de tour ni de machines. En fait Frontin parle du stratagème de César : le détournement de la source par les souterrains.

 

lien Retour

 

 

 

 

English

Accueil

Uxellodunum

Le site

Histoire des terrains

Association

Publications

Activités

Actualités

Galeries de photos

Perspectives

Chronologie

Textes antiques

Ecrits anciens : Puy d'Issolud à Uxellodunum

Fouilles anciennes : résumé

Fouilles anciennes : documents à télécharger

Recherches récentes à la Fontaine de Loulié : résumé

Recherches récentes à la fontaine de Loulié : documents à télécharger

Etudes de chercheurs : documents à télécharger

Promenade géologique et botanique

Articles de presse anciens

Légendes du Puy d'Issolud

Visiter

Contacter

PlansPuy d'Issolud 1948D'après Paul Bial 1869, dans UxellodunumPuy d'Issolud...