Amis d'Uxellodunum  

Quelques légendes concernant le Puy d'Issolud

par Jean-Pierre Girault


Lors de l'étude sur le Puy-d'Issolud, nous avons recueilli plusieurs légendes dont certaines concernent le siège d'Uxellodunum en 51 av. J.-C. Les illustrations photographiques proviennent des archives Antoine Laurent-Bruzy et Armand Viré.

Entre les Piles et le Roc Rouge, par le passage dit de Labro, on descend au-dessous de l'Ambarre. A proximité, se trouve une excavation composée de deux grottes ou "bouffias" dénommée "Los Crosos Poudrieros" (Croze Poudrière). Située à moitié roche, elle est exposée au midi (fig. 1).

Une légende y est rattachée et racontée par Paul Bial(1) :

" Une jeune fille, Jeanne de la Rive, s'aimait dans la caverne, elle y cultivait des légumes et des fleurs. Un jour, et, c'était l'oeuvre du malin, le rocher se referma sur elle ; ce fut une grande désolation car on entendait ses gémissements dans toute la montagne. Alors le peuple entier sortit de Vayrac, en procession, pour la délivrer. Ce rocher s'entrouvrit assez pour laisser passer Jeanne. C'est en mémoire de sa délivrance qu'une croix fut plantée sur le rocher haut des "Piles" dominant la plaine de plus de 100 mètres ".

Grotte de croze Poudrière et Louis Brousse 1920
Fig. 1 - Cliché vers 1920, grotte de croze Poudrière. Sur le devant Louis Brousse,
le gardien autrefois du musée d'Uxellodunum situé sur le Puy d'Issolud


Une légende toujours persistante, est liée à la proximité des eaux de la Dordogne du côté sud du Puyd'Issolud, au pied de la falaise : aux siècles très lointains le niveau des eaux atteignait le premier remblai audessous de l'Ambarre, et à cet endroit les barques étaient amarrées (fig. 2).

- Autre version de Antoine Laurent-Bruzy(2) :

" ...Au pied de ce rocher une légende dit
Que l'arrêt des bateaux était obligatoire
Pour donner le péage au nom du territoire.
De même, la Dordogne y montrait grand débit..."

- Autre version d'après Paul Bial(3) :

" Dans les temps anciens, dit-on, les eaux montaient jusque vers le sommet des rochers du Puy-d'Issolud. Les Romains venaient amarrer leurs gabares au rocher des " Piles ", sous "l'Ambarre " (Dzous l'Am barro), dans la " Caverne de l'Hoste " (Lo Croso dé l'Hosté) ".

Les rochers d'Ambarre
Fig. 2 - Les rochers de l'Ambarre, carte postale de 1925

Légende du veau d'or(4) : " Lors de la bataille d'Uxellodunum, les gaulois ont caché dans un puits, situé sur le plateau du Puy-d'Issolud, des pièces d'or mises dans une peau de veau ". Autre version du veau d'or par Paul Bial(5) : " Il y a sur le Puy-d'Issolud une peau de veau pleine de pièces d'or, cachée quelque part, au pied d'un buisson blanc ".

Légende d'un portail dit Romain(6) : " A l'extrême pointe de l'oppidum, face au dos d'âne de l'isthme était le portail des Rames (d'Erane ou d'Eryane), ou des reines, enterré actuellement ".

Le Mercure de France(7) signale le témoignage de Le Bret qui assure que vers 1700 on y voyait encore un vieux portique appelé, dans le pays, la porte des Romains.

Légende des bourreaux de César(8) : " Sur le rocher de Ambarre, les bourreaux sous l'oeil vindicatif de César accomplirent leur ignoble besogne. Auprès des billots de chêne les piles de mains entassées donnèrent le nom à ce lieu ".

Une autre légende fut raconté à Bretenoux (Lot) au Général Creuly(9) : " La tradition, telle qu'on me l'a transmise, raconte qu'un ennemi (on ne dit pas qu'il soit particulièrement question de César) vint assiéger le Puy et que, ne pouvant le prendre de vive force, il amena par la Dordogne, du côté de Mézels, un troupeau de chèvres qui portaient aux cornes des brandons enflammés. Les habitants, dans l'étonnement, abandonnèrent, pour courir de ce côté, le lieu du combat, et les ennemis purent escalader la montagne ; ils s'en emparèrent et coupèrent le nez à tous les habitants ".

Le 21 août 1910, une légende fut racontée à Henri Teulié(10) :

" Je me trouvais à Mézels avec un de mes cousins, M. Armand Teulié, et M. Augustin Crasson. Ce dernier âgé de 70 ans était illettré. Dans sa jeunesse il avait été berger sur les Causses de Mézels, où il avait entendu raconter la légende qu'il nous redit spontanément en patois local, en s'apercevant que le Puy-d'Issolu nous intéressait ".

Représentation imaginaire d'Uxellodunum par Jean Swart
Fig. 3 - Représentation imaginaire d'Uxellodunum
par Jean Swart (Samson d'Abberville 1743)

Voici la légende :

" Jadis, sur le Puy-d'Issolu, il y avait une ville et la Dordogne passait au pied (de la montagne). Le roi avait beau faire le tour du Puy-d'Issolu de tous côtés, il netrouvait que rochers, ravins ou murailles garnies de soldats ; et, d'en haut, à coup de pierres ou de flèches (les soldats) lui tuaient ses hommes les plus forts et les plus téméraires. Au bout de 3 mois il n'était pas plus avancé qu'au premier jour. Quand il vit ce qui en était, il comprit qu'il fallait trouver un stratagème pour prendre la ville, autrement il serait encore là dans trois ans. Le roi remplit un bateau de chèvres cornues et sur chaque corne il mit une chandelle. A nuit noire, il donna l'élan au bateau, et le bateau descendit sur l'eau, toutes les chandelles allumées, et il passa tout auprès du Puy-d'Issolu. Quand le peuple aperçut ce spectacle, tous (les gens) se portèrent (du côté de la Dordogne) et se demandèrent ce que cela pouvait être. Pendant qu'ils parlaient et qu'ils poussaient des exclamations, les soldats du roi entrèrent par le côté opposé et prirent la ville ".


Autre version par Paul Bial(11) : " Les Romains, dit-elle, entouraient le Puy-d'Issolud : il y en avait sur les rochers de Termes ; il y en avait sur le Puy de Tours(12) ; il y en avait sur les rochers de la Dordogne, au-dessus de Mézels ; il y en avait partout. La ville n'avait qu'une fontaine qui tarissait, et l'on s'y battait pour boire ; mais les hommes du Puy-d'Issolud auraient tiré la langue d'un pied plutôt que de se rendre. Pour en venir à bout, César, qui était fin, fit descendre des hauteurs de Mézels un troupeau de chèvres aux cornes desquelles on avait lié des brandons de paille enflammée ; il en remplit des bateaux, qui, suivant le fil de l'eau, s'approchèrent du pied de la montagne. C'était un spectacle merveilleux, et tout le monde courut aux Tourettes et aux Espioles pour voir. Profitant de cela, les Romains montèrent par la Porte de Rome et prirent la ville. César fit couper le nez à tous ceux qu'il attrapa ; mais il se sauva beaucoup de mondes par les Espioles ".

A gauche du portail de Rome (fig. 4) en montant, contre la falaise, se niche la grotte appelée "cave de service" ou Servialle (fig. 5). La légende dit(13) : " César prit une "goutte" devant cet endroit avant de rentrer en triomphateur dans Uxellodunum rendu. Dans la caverne on fit un dépôt de rhum à son intention. Malgré lui il ressentait au ventre un peu de frousse. On explique ainsi les appellations "caves de service" et même "porte de rhum". D'autres disent que César fut couvert là de branches de lauriers, dits de Rome. Une gauloise, qu'il voulut embrasser, malgré elle, lui appliqua un rameau de laurier-thym, symbole du tombeau sur lequel il s'engageait ".

Au pas Rouge(14), la tradition(15) veut qu'au soir de la reddition d'Uxellodunum : " Les vaincus, les poignets mutilés, aient ensanglanté ce chemin, en cherchant refuge vers les habitations les plus proches. Les premiers coquelicots de l'année naissent dans ces terrains ".

Sous le rocher de l'Ambarre (ou l'Embarre) les grottes Crozes de l'Host doivent aboutir (selon la légende) du côté opposé aux Crozes ou Caves de Servial, car un coq, introduit d'un côté, alla, dit-on, sortir de l'autre, ayant traversé la montagne obliquement su sud au nord(16).

Deux légendes nous ont été rapportées par les anciens de Saint-Denis-lès-Martel :

" Pendant le siège d'Uxellodunum, sur le haut du rocher de la chanteuse(17), une romaine chantée toute la nuit pour agacer et démoraliser les troupes gauloises ".

- A Parriche(18), il existerait le puits de la main coupée.

Le Portail de Rome 1920
Fig. 4 - Le Portail de Rome, cliché pris vers 1920

Grotte de Servialle 1920
Fig. 5 - Grotte de Servialle, cliché pris à l'extérieur vers 1920

Une autre légende racontée par Henri Soulié-Richard de Bretenoux(19), a un rapport avec les marais autour du Puy-d'Issolud :

" Autrefois, toute la plaine était un lac immense et les gens situent ça aux temps historiques, et j'ai entendu dire que c'était la reine Brunehault qui avait fait sauté je ne sais plus quel rocher du côté de Gluges20 ou de Meyronne. Ce qui aurait permis à l'eau de s'évacuer. Je l'ai entendu dire par plusieurs personnes qui auraient maintenant 110-120 ans à peu près. Deux de mes informateurs m'ont indiqué qu'il y avait en ces lieux " de vers Gluges " un endroit qu'on appelait le trou de la Dame qui était le bouchon rocheux qui aurait permis au lac de se vider".

Au Puy-d'Issolud côté sud, A. Laurent-Bruzy signale un menhir en forme de champignon (menhir de Billiri ou Billirix ou du bon roi ou du cou de la chèvre). Cette pierre est un rocher naturel en forme de champignon qui relève plus du folklore accompagnant le contexte historique du site que d'une attribution crédible.

Le menhir de Billirix ou du cou de la chèvre, Puy d'Issolud
Fig. 6 - Le menhir dit de Billirix ou du cou de la chèvre, côté sud de l'oppidum du Puy-d'Issolud

Références

1 - Bial (P.) - Uxellodunum. Besançon, 1859, extrait des Mémoires de la Société d'Émulation du Doubs, p. 29.
2 - Laurent-Bruzy (A.). Carnyx d’Uxellodunum, Puy-d’Issolud (Lot). Histoires et Légendes. Brive, Lachaise, 1933, in-8°, p.81.
3 - Ibid, p. 17.
4 - Légende toujours persistante.
5 - Ibid, p. 27.
6 - Laurent-Bruzy (A.) - Brillie ou la Fille de Luctère, Puy-d'Issolud - Uxellodunum. Brive, Imp. Bessot & Guionie, 1921, p.8-9, 111.
7 - Août 1725.
8 - Laurent-Bruzy (A.) - Op. cit., 1921, p. 113.
9 - Creuly (Général) et Jacobs (Alfred) - Géographie historique et topographique des lieux proposés pour représenter Uxellodunum. Paris, Durand, 1860, in - 8°, p. 204.
10 - Teulié (H.) - Siège du Puy-d'Issolu. Rennes, imprimerie Fr. Simon, 1911.
11 - Bial (P.) - Op. cit., 1859, p. 36.
12 - Puy de Toul, côté nord-ouest du village de Saint-Michel-de-Bannières.
13 - Laurent -Bruzy (A.) - Op. cit., 1921, p. 110-111.
14 - Passage côté est du Puy-d'Issolud.
15 - Laurent-Bruzy (A.) - Op. cit, 1921, p. 113.
16 - Delmond (Pierre). – Au Puy-d’Issolu. Lémozi, 1912, p. 304. Témoignage 1972, Louis Brousse.
17 - Ce rocher se trouve au sud-ouest du Puy-d'Issolud, en face la Verrie.
18 - A l'ouest du Puy-d'Issolud.
19 - Légendes recueillies par Martine Bergues le 17 et 24 mai 2006.
20 - Village côté sud-ouest du Puy-d’Issolud.

Bibliographie

- Bial (P.) - Uxellodunum. Extrait des Mémoires de la Soc. d'Emulation du Département du Doubs, 3e Série, III, 1859, p. 583. Besançon, Dodivers, 1859, in-8°, pl., 37 p.
- Creuly (le général) et Alfred Jacobs - Examen historique et topographique des lieux proposés pour représenter Uxellodunum. Rev. des Soc. Savantes, Paris, Durand, 1860, III, 2e série, p. 182-217. - Reproduit dans l'annuaire du Lot, 1861.
- Delmond (P.) - Au Puy-d'Issolu. Lemouzi-Revue, 1912, p. 301-306.
- Laurent-Bruzy (A.) - Brillie ou la Fille de Luctère. Drame tragique en 4 actes. et en vers, tiré de l'histoire des Gaules. Brive, Bessot et Guionie, 1921, 250 p.
- Laurent-Bruzy (A.) - La Légende du Marais. Extraits des " Carnyxs d'Uxellodunum ", Puy-d'Issolud (Lot). Histoires et Légendes. Brive, Lachaise, 1933, pt in-8°, 10 p.
- Laurent-Bruzy (A.) - Carnyx d'Uxellodunum, Puy-d'Issolud (Lot). Histoires et Légendes. Brive, Lachaise, 1933, in-8°, 293 p., 48 gravures.
- Laurent-Bruzy (A.) - L'Epée dans la Rivière. Histoires et Légendes. Brive, Lachaise, 1933, in-8°, 7 p.
- Laurent-Bruzy (A.) - L'île des Péchés. Histoires et Légendes. Brive, Lachaise, 1933, pt in-8°.
- Laurent-Bruzy (A.) - Mirette. Episodes du dernier jour d'Uxellodunum au Puy-d'Issolud (Lot).
- Laurent-Bruzy (A.) - Histoire et Légendes. Brive, Chastrusse-Praudel et Gte, 1935, in-12, 55 p. - Cahors, Coueslant, 1941, in-12, 149 p., 2e édition.
- Teulié (H.) - Autour d'Uxellodunum. Le Siège du Puy-d'Issolud. Rennes, Imp. Fr. Simon, 1911, in-8°, 3 p.


 

 

English

Accueil

Uxellodunum

Le site

Histoire des terrains

Association

Publications

Activités

Actualités

Galeries de photos

Perspectives

Chronologie

Textes antiques

Ecrits anciens : Puy d'Issolud à Uxellodunum

Fouilles anciennes : résumé

Fouilles anciennes : documents à télécharger

Recherches récentes à la Fontaine de Loulié : résumé

Recherches récentes à la fontaine de Loulié : documents à télécharger

Etudes de chercheurs : documents à télécharger

Promenade géologique et botanique

Articles de presse anciens

Légendes du Puy d'Issolud

Visiter

Contacter

PlansPuy d'Issolud 1948D'après Paul Bial 1869, dans UxellodunumPuy d'Issolud...