Amis d'Uxellodunum  

Le siège d'Uxellodunum d'après les textes antiques...

NOTES

1 - Constans (L.-A.). - Guerre des Gaules. Budé, t. I, XIX, p. 49, 51.

2 - Andrieu (J.). - Guerre d'Alexandrie. Coll. Budé, Introduction, p. VI-IX et XI- XVI.
- Bouvet (A.). - Guerre d'Afrique. Coll. Budé, Introduction, p. XVII-XIX.
- Suétone. - Vies des douze Césars. César, 50, 7.

3 - Constans parle d'Hirtius comme étant un ami de César qui l'avait accompagné en Gaule.

4 - Hlotz. - Cäsarstudien, p.149 sqq. - Olivier (F.), A propos d’Aulus Hirtius et de sa lettre préface (dans le recueil des travaux du quatrième centenaire de l’Université de Lausanne, 1937, p. 63-101), insiste sur l’importance de la mission littéraire et l’insignifiance du rôle militaire de Hirtius.

5 - Constans (L.-A.). - César Guerre des Gaules. Coll. Budé, Paris, Belles-Lettres, 1926, Tome II, p. 398 note.

6 - Rice Holmes. - Caesar's Conquest of Gaul. Édition Oxford University press, Londres, Humphrey Milford, 2e édition, 1931, p. 492.

7 - Grimal (P.). - Le Quercy. Paris, Édition Arthaud, 1978, p. 52.

8 - Fabre (P.). - César, la Guerre Civile. Coll. Budé, Paris, Belles-lettres, 1936, Introduction, p. XXII.

9 - Juxtaposition rapide de documents divers, recopiés ou plus vraisemblablement dictés d'un trait avec addition de préfaces ou de transitions. Hirtius maniait des documents de première main : utilisation pour le chapitre 26 à 37 des rapports de Caninius et de Fabius, puis du chapitre 38 à 46 des rapports de César. Le cadre des Commentaires est annalistique, chaque livre débutant avec un printemps et une entrée en campagne et s'arrêtant avec l'installation des quartiers d'hiver. Hirtius témoigne que cet usage de son chef valait une règle car il s'excuse d'y dérober (8, 48, nouvelle préface).

10 - Olivier (F.). - A propos d’Aulus Hirtius et de sa lettre-préface. Dans recueil des travaux du 4e centenaire de l’Université de Lausanne. 1937, p. 96-97.

11 - Pons (G.). - Uxellodunum, Haut Lieu Quercynois. Imprimerie au Roc de Bourzac (Bayac), 1994, p. 21.

12 - Rambaud (M.). - L’Art de la Déformation Historique dans les Commentaires de César. Paris, Société d’Édition 'les Belles Lettres', 1966, p. 363-364.

13 - Goudineau (Ch.). - Regard sur la Gaule. Éditions Errance, 1998, p. 150.

14 - La cavalerie auxiliaire des Rèmes n’était pas commandée par un chef romain mais par un allié.

15 - Caïus Fabius : nommé lieutenant de César en -56 ; il commande, en -54, une légion chez les Morins , la mène délivrer Quintus Cicéron assiégé dans son camp, prend part à la soumission des Ménapiens, au siège de Gergovie, au siège d’Alésia, à la campagne contre les Bellovaques ; conduit 25 cohortes en Aquitaine, défait sur sa route Dumnacus, chef des Andes, va soumettre les Carnutes et les Armoricains, revient prendre part au siège d’Uxellodunum ; en dernier lieu, il établit ses quartiers d’hiver chez les Éduens. – V, 24, 46, 47, 53 ; VI, 6 ; VII, 40, 41, 87, 90 ; VIII, 6, 24, 27, 28,

16 - Ce pont est soit celui de Saumur, soit celui des Ponts-de-Cé à 8 km en amont d’Angers.

17 - Hirtius précise que ce même Luctérios avait déjà eu cette idée dès le début de la guerre.

18 - Calénus : Quintus Fufius Calénus, de l’illustre famille Fufis ; trubun du peuple en -61, dévoué à Clodius ; préteur durant le consulat de César (59) ; lieutenant de César en Gaule ; dans la guerre civile, suivit César tour à tour à Brindes, puis en Espagne, puis en Épire ; consul en -47 avec Vatinius ; à la mort de César, se range du côté d’Antoine ; commandait une armée en Gaule transalpine lorsqu’il mourut subitement en -41.

19 - Goudineau (Christian). Regard sur la Gaule. Ed. errance, 1998, p. 193.

20 - Constans (L.-A.). - César, Guerre des Gaules. Paris, Société d’Edition 'les Belles Lettres', t. III, livres V-VIII, 1981.

21 - Lucius Cornélius Balbus, de Gadès, avait reçu le droit de cité de Pompée ; il était devenu un des familiers de César. C'est pour lui que Cicéron a prononcé le Pro Balbo.

22 - On a longuement discuté sur les différentes phrases de cette lettre pour essayer d'y trouver des indications sur la manière dont se sont constitués les récits qui font suite à la Guerre Civile ; on a rapproché, avec raison, du jugement littéraire porté par Hirtius sur les Commentaires, celui de Cicéron dans le Brutus, qui en est très voisin, mais on n'attire pas assez l'attention, d'ordinaire, sur l'intérêt et la valeur du passage au point de vue psychologique. Non seulement, en effet, l'admiration passionnée d'Hirtius pour son ancien chef s'y montre à plein, mais il nous fait entrevoir un César intime, racontant volontiers ses campagnes dans des causeries familières.

23 - Itard (E.) et Noché (A.). - Face à César - Le Dernier bastion gaulois - A-t-on retrouvé Uxellodunum. Edition Printex Rivery-les-Amiens, Impri. de Picardie, 1993, p. 15, 17.

24 - Il est probable que Celsus et Lupicinus, vers le Ve siècle, ont fait une récension d’un ms. A l’époque, ils ont écrit leurs corrections ou les modifications qu’ils ont cru devoir apporter à ce texte, dans les marges ou dans les interlignes. De là les variantes des mss. du moyen Age dues à ce que les copistes ont adapté, les uns l’ancien texte du ms. original, les autres le texte corrigé par Celsus et Lupicinus. Le mot EXPLICIT - qui se trouve à la fin de chaque livre dans les notes où Celsus et Lupicinus mentionnent leur récension du texte -, montre que cet archétype était sans doute formé, d’un ou plusieurs rouleaux de parchemin ou de papyrus (voir S. Reinach, Manuel de Philologie. - Paris, Hachette, 1883, p.42).

25 - Constans, op.cit., t. 1, p. XXI.

26 - Ibid., p. XXVII - XXVIII.

27 - L'apparat critique de Constans note toutes les variantes de quelque intérêt présentées par les onze manuscrits de base, avec les abréviations ci-dessus, mais non les simples erreurs de transcription évidentes. Exemple de quelques abréviations rencontrées dans cet apparat : Codd. signifie : tous les manuscrits ; 1 ou 2 après la lettre du manuscrit veut dire : première main ou deuxième main ; - la lettre m équivaut à : en marge ; - 1-3 implique un retour à la première version après modification. Pour plus de détails ce reporter à cet apparat.

28 - Rambaud (M.) - César, de bello Gallico. Livres II et III, Paris, P.U.F., 1965, p. 29.

29 - Labrousse (M.). - A Cahors et en Quercy au temps des Romains. B.S.E.L., t. LXXV, 1954, 2e fasc., p. 83-84. - Labrousse (M.). - Une statue du Cadurque M. Lucterius Leo au sanctuaire fédéral des Gaules. B.S.E.L., t. LXXVI, 1955, p. 114-118.

30- Foulhiac (R., abbé). Chronique Manuscrite du Quercy ou Annales de la ville de Cahors et du Quercy. Bibliothèque Municipale de Cahors, côte 56, vol. 1, p. 7-8.

31- Champolion-Figeac. Nouvelles Recherches sur... Uxellodunum. Imprimerie Royale, Paris, 1820, p. 105.

32 - Audin (A.), Guey (J.), Wuilleumier (P.). Inscriptions latines découvertes à Lyon dans le pont de la Guillotière. Revues des Études Anciennes, t. 56, n° 3-4 Juillet-Décembre 1954,, p. 296-346.

33 - Frontin. - Stratagèmes de guerre (3,7,2).

34 - D’après la Notice de Gallandius (Patrologie de Migne, XXXI, p. 654).

35 - Professeur à l’Université de Leyde, dans son édition de 1738.

36 - Orose. - Histoire contre les païens. VI,II, 20-29.

37 - Arnaud-Lindet (Marie-Pierre). - Histoires contre les païens. Coll. Budé, Paris, Belles-Lettres, 1990, p. 197- 199.

38 - Note de l'auteur : dans les chapitres 20-29 : siège et prise d'Uxellodunum, quelques éléments ne proviennent pas du récit d'Hirtius; il pourrait s'agir d'emprunts faits au livre 108, perdu, de Tite-Live.

39 - Note de l'auteur : développement en forme de sententia, attribuable à Orose.

40 - Arnaud-Lindet (Marie-Pierre). - Op. cit., 1990, p. LXVIII.

41 - Orose. - Ibid, 6, 7.

42 - Epistolae. - 9,14.

43 - Itard (E.) et Noché (A.). - Op. cit. Edition Printex Rivery-les-Amiens, Impri. de Picardie, 1993, p. 19, 20.

44 - Deuxième Lettre sur Uxellodunum, adressée à M. Léon Lacabane (Directeur de l'École Impériale de Chartes par M. Bertrandy (Inspecteur Général des Archives). Cahors Impri. de A. Laytou, 1865, p. 26.

45 - Rice Holmes. - Op. cit. 1931, p. 491, note 7.

46 - Albouy (E.). - Un point d'histoire romaine particulièrement controversé, Uxellodunum. Essai d'identification. Impri. Salingardes Villefranche-de-Rouergue, 1957, p. 95, 96.

47 - Champollion-Figeac. - Nouvelles recherches sur la ville gauloise d'Uxellodunum. Imprimerie Royale Paris, 1920, 1 vol., 116 p. Il plaçait le 25 septembre l'arrivé des armées à Uxellodunum et donnait la mi-octobre comme date approximative de la capitulation.

48 - Jullian (C.). - Histoire de la Gaule. Paris, Hachette, 1931, p. 559, note 6. Camille Jullian dit : "Au moment de la moisson, vers la mi-juillet".

49- Itard (E.) et Noché (A.). - Op. cit. 1993, Annexe 35, p. 177, dans : date et durée du siège.

50 - Ce nombre varie selon les manuscrits anciens : 2000, d'après les mss ; 2500, d'après les manuscrits b ; 5000 d'après les manuscrits a. L.-A. Constans donne 2000 hommes (8,30).

51 - Aucun texte antique mentionne la présence des femme dans l’armée et sur les champs de bataille. L’archéologie nous donne quelques éléments : Patrice Lancelin, qui fouille le sanctuaire de Ribemont-sur-Ancre, nous signale qu’environ un tiers des os de cet immense charnier militaire appartient à des femmes. Dans le cas de l’oppidum de la dernière chance, tout le monde a dû participer aux combats d’une manière ou d’une autre.

52 - Jullian (C.). - Op. cit.

53 - Cessac (J.-B.). - Uxellodunum, aperçus critiques touchant l’examen historique et topographique des lieux proposés pour représenter Uxellodunum de MM. le général Creuly et Alfred Jacobs. Paris, E. Dentu, LibrairieÉditeur, 1862, p.21.

54 - Albouy (E.). - Op. cit., p. 31.

55 - Goudineau (Christian). – Regard sur la Gaule. Édition Errance, 1998, p. 176.

56 - A ce propos, le chapitre (8,24) nous apprend "que César envoie le légat Caïus Fabius avec vingt-cinq cohortes à l'autre extrémité de la Gaule (dans l'Ouest et le Sud-Ouest du pays), parce qu'il entendait dire que là-bas certains peuples étaient en armes, et que les deux légions du légat Caïus Caninius Rébilus, qui était dans ces contrées, ne lui paraissaient pas assez solides". Il s'agit peut-être d'une faiblesse d'effectifs. Il faut également tenir compte qu'à la suite des succès de l'année -52 ainsi que de la fin prochaine du proconsulat de César le supplementum italien du être inférieur à celui des années précédentes.

57 - César nous informe (VII/89), qu'il distribue à toute l'armée, à titre de butin, un esclave par tête après la défaite d'Alésia, au moment où il envoie les légions dans leurs quartiers d'hivers.

58 - Michel Reddé (sous la direction de). - L'armée Romaine en Gaule. Édition Errance, 1996, p. 81.

59 - Goudineau (Ch.) - César et la Gaule. Éditions Errance, Paris, p. 244.

60 - Histoire universelle des armées. Robert Laffont, 1965, t. 2, tableau 7 (Déplacement et stationnement de la Légion).

61 - Ciceron. - Tusculanes, II, 37.

62 - Un mulet peut porter en sus du bât 75 kg pour une marche longue, 100 kg pour une marche de courte durée (Manuel de connaissances militaires pratique, 1876, p. 229.

63 - A condition que le chemin fasse au moins 2 m de large.

64 - Dans l'ouvrage : "Vade-mecum de l'officier d'Etat-major en campagne. 8° édition - juin 1909. Henri Charles- Lavauzelle, éditeur militaire, Paris, p. 172." on trouve les éléments permettant le calcul de la longueur des colonnes de route d'une armée du XIXe siècle :

- Un homme à pied sans havresac occupe en profondeur 0.35 m
- Un homme à pied occupe un front de 0.70 m
- Une file d'une troupe d'infanterie en profondeur 1.40 m
- Entre deux hommes d'une même file 1.00 m
- Un cheval occupe en profondeur 2.00 m
- Deux rangs d'une troupe de cavalerie 6.00 m

65 - Puységur (Maréchal J. de Chastenet de). - Art de la Guerre par principe et par règles. La Haye, 1749, t. II, p. 66.

66 - Dans le cas du Puy d’Issolud on trouve : les Césarines (Saint-Jean-Lespinasse), le Roc, le Tournefeuille (Couzou). La surface de ces enceintes conditionnait la capacité d'accueil des troupeaux. Le Tournefeuille (1 ha), le Roc (3 ha) offraient peu de place. Les Césarines en revanche pouvaient accueillir des troupeaux importants.

67 - Dans le cas du Puy d’Issolud, le Limargue représente un contexte agricole favorable et le Causse de Gramat et de Martel a pu fournir les moutons et les chèvres.

68 - l'essentiel des évaluations de consommation d'eau et d'aliments ont été faites en fonction des éléments fournis par les publications militaires françaises du XIX°siècle, en particulier le manuel des connaissances militaires pratiques de 1876.

69 - Pour cette étude nous avons retenue 4500 personnes au total.

70 - Par le Général Creuly et Alfred Jacobs, op. cit., 1860, p. 182-217 ; par Napoléon III, Histoire de Jules César, Paris, 1866, t. II, p. 343-347 ; par Benoît et Dosson, Commentaire de la guerre des Gaules, Paris, 1893, p. 461- 462 et 530 ; par Victor Duruy, Histoire des Romains, Paris, 1900, t. III, p. 224 ; par L.-A. Constans, Guide illustré des campagnes de César en Gaule, Paris, 1929, p. 110-114 ; par Camille Jullian, op. cit., t. III, 1931, p. 555-563, p. 556, n. 1 ; par Albert Grenier, Manuel d'archéologie gallo-romaine, t. I, Paris, 1931, p. 201-206, fig. 19-21, et Les Gaulois, 2e éd., Paris, 1945, p. 407 ; par Rice Holmes, op. cit., 1931, p. 483-493 ; par Armand Viré, Les Oppida du Quercy et le Siège d’Uxellodunum, B.S.E.L., 1936, 2e , 3e et 4e fasc., p. 236 à 251, p. 412-427 et p. 552-570 ; par Jérôme Carcopino, César (Histoire romaine de la collection Glotz, t. II, 2), 3e éd., Paris, 1943, p. 832-833 ; par Mrs Olivier Brogan, Roman Gaul, Londres, 1953, p.16 ; par Paul-Marie Duval dans sa réédition du livre de Camille Jullian, Vercingétorix, Paris, 1963, p.284, n. 1, et p. 313 ; par Michel Labrousse, au dossier d’Uxellodunum. Mélange J. Carcopino, Paris, Hachette, 1966, p. 563-583 ; etc...

71 - Labrousse (M.). - Au dossier d’Uxellodunum. Mélange J. Carcopino, Paris, Hachette, 1966, p. 568.

72 - Ceci à titre indicatif, nous ne portons aucun jugement sur ces exigences. Les recherches récentes modifient les interprétation dues aux méconnaissances du site de la Fontaine de Loulié.

73 - Rice Holmes. - Op. cit., 1931, p. 492-493.

 

lien Retour

 

 

 

 

English

Accueil

Uxellodunum

Le site

Histoire des terrains

Association

Publications

Activités

Actualités

Galeries de photos

Perspectives

Chronologie

Textes antiques

Ecrits anciens : Puy d'Issolud à Uxellodunum

Fouilles anciennes : résumé

Fouilles anciennes : documents à télécharger

Recherches récentes à la Fontaine de Loulié : résumé

Recherches récentes à la fontaine de Loulié : documents à télécharger

Etudes de chercheurs : documents à télécharger

Promenade géologique et botanique

Articles de presse anciens

Légendes du Puy d'Issolud

Visiter

Contacter

PlansPuy d'Issolud...Puy d'Issolud 1948Provinces de Gaule